Avantages

Grâce au changement de base de l’Ouguiya et à la généralisation du polymère sur tous les billets de banque, les échanges commerciaux deviennent plus faciles. Facilitation que reflètent la réduction de la valeur nominale de notre monnaie, la simplification du comptage et du tri des montants et en fin la valorisation de la monnaie divisionnaire dans le commerce en détails.
Cette réforme est un élément de base de lutte contre l’inflation déguisée ; car, le changement de base de l’Ouguiya remet en valeur la monnaie divisionnaire dont la perte de valeur pousse à l’arrondissement des prix vers des valeurs supérieures.
Cette réforme porte la généralisation comme substrats des billets de banque, du polymère connu pour sa sécurité contre le faux monnayage.
Cette réforme fixe un seuil limitatif à l’échange manuel de l’ancienne gamme d’Ouguiya. Une fois que ce seuil est atteint, le propriétaire devra procéder à l’ouverture d’un compte bancaire. Ce qui améliorerait le taux de bancarisation.
Cette réforme exige au bout d’un court délai, l’injection de tous les fonds dans le système financier. Ce qui permettra à la CANIF (Commission d'ANalyse des Informations Financières), déjà très vigilante, d’intercepter et poursuivre l’argent sale et/ou suspect et de prendre les mesures adéquates.